1976 LA CAVALCADE




Des dizaines de milliers de fleurs en papier crépon, des soirées entières à bricoler, les hangars réquisitionnés, ... cela vous dit quelque chose ? Notre envoyé spécial est parti sur les traces d'une des traditionnelles cavalcades de Bracieux !





Dimanche 28 mars 1976, c'est la 21ème cavalcade, et il fait grand beau.

La veille au soir, les festivités ont démarré avec un bal, 2 Moulins rouges, animé par l'orchestre de Jean-Pierre SALVAT . Pourtant, le dimanche, à 14 heures, tout le monde est prêt. Les chars, les orchestres, les majorettes et tous les figurants se rassemblent résidence de la sablière.  Le cortège se forme après quelques difficultés puis, le défilé commence. Deux heures et demi de marche dans le village ... plusieurs tours de Bracieux sont prévus mais il faut être organisé.


Suivons-le défilé...

LE MOULIN AUX TULIPES
Les Amis de la Halle



LA CAGE AUX OISEAUX
Les Joyeux Lutins



LA B2 VOITURE CONFETTI





LE DRAGON
Judo Club




FLIPPER LE DAUPHIN
L' USB













LE PARFUM DES ILES
Le collège








LES VELOS FLEURIS









A L'OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS
Les Joyeux Lutins























LES MAJORETTES







LE FAR WEST EXPRESS
S.A.J.B.















La foule est au rendez-vous et se presse sur les trottoirs.









 "En queue de peloton, ... couché sur un lit de souffrances, entouré de soins vigilants dispensés par des infirmières aux bras costauds et poilus, arrivait le bonhomme hiver ... déjà bien malade."
A 17h30, le bonhomme Hiver s'embrase au terrain de camping.

21h30, le bal s'ouvre, animé toute la nuit par PIER MICHEL et les Cheepers. Les Braciliens et tous leurs invités, peu fatigués par le bal de la veille se sont de nouveau lancés avec énergie sur la piste.

Comme chaque année, la cavalcade est une belle réussite. Le maire ne manque pas de féliciter les principaux acteurs.

Qui étaient les organisateurs de 1976 ? Le Comité des fêtes, présidé par René FAUCHEUX et toutes les associations braciliennes :


Les échos dans la presse seront à la hauteur de l'événement :




PS. Dans les coulisses de l'organisation (le journaliste), on apprendra que le char de la PECHE AUX MOULES "ne put s'aligner au départ, empêché par une hépatite virale mécanique". Il n'a rejoint le cortège qu'au 2ème tour.
Le même journal a placé un encart vengeur au milieu de l'article " Si en France, on a certains jours, du soleil, des cavalcades et même des idées pour amuser ses prochains, il semble qu'à Bracieux, l'accueil réservé aux non-Braciliens soit assez peu courtois. Nous en avons eu la preuve après avoir gentiment demandé à un autochtone l'accès à une terrasse afin de pouvoir effectuer notre reportage ..."


Sources : collections privées ED, NF, JPM
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire