1858 INVASION A BRACIEUX



Nous lisons dans le Journal de Loir-et-Cher : une des sept plaies d’Egypte a frappé notre département ...


Une des sept plaies d’Egypte a frappé notre département : les sauterelles, après avoir envahi les prés de Vineuil, dévoré les haricots, attaquent aujourd’hui les feuilles de la vigne. 

Jamais, de mémoire d’homme, nous disait hier un cultivateur, vieillard octogénaire, le nombre de ces insectes ne fut aussi considérable ; et, pour nous en convaincre, il nous emmena dans un jardin qui joint son habitation. A l’aspect de ce terrain d’une certaine étendue, qui grouillait, osons-nous dire, de sauterelles vertes, jaunes, noires, et de toutes grosseurs, nous fûmes tellement effrayé que nous décampâmes au plus vite. Revenu à la demeure du brave homme que nous étions allé visiter, notre étonnement ne fut pas moins grand lorsque, voulant pénétrer dans la maison, la porte nous apparut cachée, sous une masse qui s’agitait, sautait sans cesse et se renouvelait toujours, en dépit des coups de fouet que ne cessait de lui administrer un jeune gars. 

Vineuil n’est pas la seule commune du département qui subisse l’influence désastreuse des sauterelles, les habitants de Bracieux, Selles-sur-Cher, sont obligés chaque soir, pour rentrer chez eux de faire le siège de leur habitation. La pluie, après laquelle soupirent si ardemment les cultivateurs, serait aujourd’hui un grand bienfait.


Source Journal du Loiret du 5/7/1858

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire