1916 L'ECHO DE BRACIEUX n° 36 et 37 - JUILLET





 L'Echo de Bracieux n° 36 et 37, juillet 1916














N° 36                                                                                                                           Dimanche 2 juillet 1916

L'Echo de Bracieux
________

La leçon des ruines

               On dit que déjà toute une flotte de transatlantiques est retenue par les Américains avides de venir, dès que la guerre sera terminée, visiter nos ruines. Nous, Français, le souhaitons de toutes nos forces. Il y a dans "la chose vue" une force de persuasion que rien ne remplace. L'Amérique sait avec le monde entier, que l'Allemagne a déchainé sur l'humanité civilisée un fléau dont n'approchent aucun de ceux dont l'histoire a gardé le souvenir. Elle sait, il lui reste à voir.
               Quand elle verra, de la Belgique aux Vosges, des villes saccagées, des villages dont il ne reste que la place où jadis ils prospéraient, les monuments réduits en cendre, les maisons qui ne sont plus qu'un monceau de ruines, le sol labouré, défoncé, crevassé, alors l'œuvre de destruction allemande lui apparaitra dans sa réalité qui dépasse toute imagination comme tout récit.
               Contemplez lez ruines qu'a faites sur la douce France la barbarie allemande.
               Ecoutez les leçons qu'elles donneront à qui voudra les entendre.

(Lecture pour tous)
________
Blessé
M.          Marais, au bras gauche
________
Mutation
A la date du 4 juin, le capitaine Piau a été affecté à l'Etat major général de l'Armée d'Orient (service des opérations)
________
Permissions et congés
M. Mrs   Henri Léguyard, 6 jours; René Marquet, 6 jours; Chalumeau, 1 mois; Grelot, 8 jours; Raymond Rayé, 6 jours; Guignard, 6 jours; Loiseau, 6 jours; Auguste Boursin, 6 jours; Godeau, 6 jours.
________
"Journée serbe"
La quête faite aujourd'hui dans la commune de Bracieux en faveur de la "Journée Serbe" a produit la somme de 104 f.
________
Etat civil

Naissances
29 juin                  Buthier marceau Albert, fils de Buthier Eugène et de Godet Charlotte

Mariage
27 juin                  M. Fernande Eugène sculpteur sur plâtre et musicien, de Bruges (Belgique) soldat au 8éme Régiment d'Infanterie Belge et Mlle Garnier Marguerite, blanchisseuse, demeurant à Bracieux.

Publication de mariage
M. Humbert René, adjudant au 131éme Régt d'infanterie et Mlle Gibault Louise, sans profession, à Salbris (Loir et Cher)
Ce mariage sera célébré à Bracieux le samedi 8 juillet.
________










N° 37                                                                                                                           Dimanche 23 juillet 1916

L'Echo de Bracieux
________

               Ce n'est pas exagérer l'importance des événements actuels et l'héroïsme dont l'armée française donne l'exemple continu, que de constater que jamais, dans les annales du globe, on n'a vu, au milieu de circonstance si tragiques, une telle dépense de vigueur morale, une telle puissance d'exaltation collective, une telle hauteur d'idéal.
               Que durant d'interminables semaines, sous les feux concentrés d'une artillerie de tous calibres, sur un terrain raviné par les pluies et labouré par les obus, nos bataillons' relevant le défi de l'ennemi, aient défendu pied à pied les avancés de Verdun, sans même savoir, avant ces derniers jours, que leur endurance et leur stoïcisme allait faciliter ailleurs les opérations combinées des troues alliées; c'est un spectacle dont la grandeur dépasse tout ce qu'avait jusqu'ici connu l'humanité. Comme tant d'autres, hélas ! De nos villes du Nord et de l'Est, Verdun n'est plus guère qu'un monceau de ruines; mais, sur les pierres noircies de ses maisons incendiées, l'armée allemande a déjà vu, de loin, planer la victoire française.
               Nous ne faiblirons pas, quant à nous, alors même que nous lutterions pour l'honneur seul; mais nous luttons pour l'honneur et pour la vie.
(M. Poincaré, 14 juillet 1916)
________

Blessés
M. Mrs Roger Beulay, de St Claude, blessé aux deux cuisses. En traitement à l'hôpital de Royaumont (Seine et Oise), Joseph Jérôme, blessé à la jambe, Eugène Daudin, de Monts, blessé à la tête d'un éclat d'obus, Eugène Gibierge, blessé à Verdun, de 5 éclats de grenade, à la tête et à la cheville.
________
Citations
Ledard Ernest, 2éme canonnier servant, très bon sujet, a fait preuve de courage et d'entrain en accomplissant ses fonctions sous de violents bombardements au cours des opérations effectuées les 1er, 2 et 3 juillet,1916
               Bonneau Raymond, soldat de 2ème classe au 160ème régiment d'infanterie, très bon soldat, courageux et dévoué. Au cours d'un bombardement intense et meurtrier, a réuni et pansé de nombreux camarades blessés, les maintenant dans la tranchée par son exemple et ses conseils.
________

Permissions et congés
M. Mrs  Jules Yvon, 6 jours; Joseph Thomas, 6 jours; Picard, 6 jours; Raoul Charanton, E. Pilboue, 6 jours; René Aubineau, 6 jours; René Bonneau, 6 jours; Landeroin, du Besnard, 6 jours; Albert Delage, 6 jours; Fernand Louis, 6 jours; L. Parpet, 1 mois; Canard, 6 jours; Mousset, 6 jours; Godillon, 6 jours
________
Etat civil

Décès
21 juillet              Mme Charpault, née Reine Prouteau, 87 ans
________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire